Mess’AJE : Un parcours pour adultes

La catéchèse des adultes est essentielle dans la transmission de la foi.

La catéchèse n’est pas réservée aux enfants

– Les formulations de la foi adaptées aux enfants ne parviennent plus à porter la vie chrétienne dans sa maturité, et encore moins à résoudre les problèmes d’adaptation à la société. Il faut aux laïcs adultes, une formation permanente.

– Si la foi de l’enfant n’est pas accompagnée par celle des parents jusqu’à sa formulation adulte, elle peut difficilement s’épanouir, surtout si elle est confrontée à une ‘civilisation ou à un enseignement scolaire dans lesquels la religion est critiquée ou absente.

La confrontation au monde contemporain contraint les fidèles à retrouver les racines et motivations profondes de la foi. Les Eglises sont invitées à des mutations rapides qui nécessitent un éclairage théologique à des niveaux d’analyse et de prise de décision où le clergé ne peut être représenté.

Dans ces circonstances, les adultes ont besoin d’approfondir les vérités de la foi pour se situer, comprendre le langage de l’Eglise et faire avec elle les adaptations nécessaires.

La catéchèse aux adultes devient donc une priorité dans l’Eglise.

Des laïcs catéchistes d’adultes

Cette catéchèse aux adultes est donnée de manière très appropriée par les prêtres, sous la responsabilité des Evêques exprimant collégialement la foi ecclésiale héritée du Christ. Elle est exprimée officiellement dans le Catéchisme romain destiné aux Evêques, et par les Catéchismes émanant des conférences épiscopales des différents pays.

La diminution du nombre de prêtres fragilise aujourd’hui cette transmission de la catéchèse aux adultes au moment où elle est la plus nécessaire. Une fois les paroisses regroupées en gros centres administrés par le clergé, il apparaît que l’évangélisation doit être assurée par les fidèles formés en théologie.

Avec le diaconat permanent, des ministères de laïcs se multiplient dans l’Eglise. Tous ont besoin d’outils appropriés pour faciliter la transmission de la foi aux adultes qui leur sont confiés.

Des parcours de catéchèse d’adultes

Les laïcs abondent dans les Facultés de théologie comme dans les centres de formation diocésains.

Dans cet élan, de nombreux parcours de formation sont nés pour aider à la transmission de la catéchèse aux adultes.

A. Certains sont très proches de la demande :

• Ils s’attachent aux questions soulevées par la pratique des sacrements (préparation au baptême, mariage, enterrements, etc.).

• Ils sont nés du besoin qu’ont les fidèles de voir les vérités de la foi enracinées dans la Bible (groupes bibliques, Evangile et vie, guides de lecture, etc.).

• Ils partent des grand problèmes de la vie chrétienne (groupes d’échange sur les grandes questions de notre temps, éthique, politique, etc.).

• Ils privilégient la liturgie, la prière, voire une expression de vie communautaire ou fraternelle (groupes charismatiques ou groupes de prière, etc.).

B. D’autres ont un caractère plus global :

rendant compte de l’ensemble du credo, ils aident à la synthèse et remédient au risque d’éparpillement ou de relativisme engendrés, dans la société moderne, par la multitude des informations ou points de vue. Ces formations plus globales sont données dans les centres diocésains de formation permanente et par les universités.

Spécificité du parcours Mess’AJE

Dans ce concert très riche, la proposition de Mess’AJE peut se situer de la manière suivante :

D’origine universitaire, elle s’apparente aux formations plus globales, donnant les bases essentielles du credo.

Exprimée en audiovisuel par des artistes, elle dit les aspirations profondes du monde dans le langage ouvert de l’image, de la musique et de la poésie. Ce langage ouvre à l’appropriation des symboles bibliques et ecclésiaux, comme aussi à l’échange et à la prière.

Elle propose une catéchèse des grandes fêtes chrétiennes que la liturgie prépare par un temps de réflexion de l’Eglise. Dans ce but ont été créés un montage sur la Passion selon St Jean pour le carême, un autre sur les Evangiles de l’enfance pour préparer Noël, un autre sur les fêtes très liées d’Ascension et de Pentecôte, un autre sur les Béatitudes qui servent d’évangile à la tête de la Toussaint.

Elle propose aussi une catéchèse sur les grandes questions de la vie avec un montage sur Job, sur le sens chrétien du travail. En préparation, un montage sur la création.

Elle propose enfin à chacun de retrouver les bases et la charpente de sa vie chrétienne. C’est le sens de la catéchèse fondamentale des « seuils de la foi ».

Le parcours des Seuils de la foi

La catéchèse fondamentale des seuils de la foi voudrait décrire la genèse et l’histoire de la foi du « Peuple de Dieu» dans la Bible, jusqu’à son aboutissement dans le credo ecclésial : de la mythologie à l’Exode, de l’Exode à l’Exil, de l’Exil à Jésus, de Jésus à l’Eglise. Soit quatre seuils de la foi étudiés à l’aide d’un audiovisuel comportant douze séquences par seuil. Ce programme prévu pour quatre années de catéchèse, une année par seuil, peut être fait en soirées ou en sessions, par groupes de quinze à trente personnes.

Sa pédagogie est de type catéchuménal. Elle ne s’adresse pas seulement à l’intelligence mais à toute la personne comme membre d’une communauté d’Eglise : d’où, pour chaque séquence du montage, l’attention portée sur les points suivants:

  • Découverte de l’expression audiovisuelle que les artistes ont donnée à cette étape de la foi.
  • Le contenu biblique sous-jacent à cette étape.
  • Le contenu philosophique et théologique.
  • Assimilation, ré-expression et échange dans le groupe.
  • Ré-expression communautaire dans la prière.

La formation des animateurs

Etant donné le caractère très ouvert du langage symbolique, la démarche a besoin d’être guidée pour relever les réactions des participants à la projection du montage, aider à approfondir les premières impressions à la lumière de la Bible et de la théologie, organiser les échanges et la prière.

Ceci suppose que les animateurs aient un minimum de formation au langage artistique, à la communication audiovisuelle et à la conduite d’un groupe. Il faut aussi qu’ils aient appris à discerner dans la Bible comme dans la théologie, ce qui peut étayer la démarche de foi qui vient d’être éveillée par le visionnement du montage.

La formation des animateurs peut se faire de différentes manières:

  • Dans un premier cas de figure, l’essentiel de la formation biblique et théologique fondamentale ainsi que l’aptitude à l’écoute et au discernement pastoral peuvent être donnés dans les diocèses au sein des centres de formation permanente existants. Un complément de formation spécifique à la méthode peut alors être proposé dans les écoles régionales Mess’AJE .
  • A l’inverse, on peut trouver l’essentiel de la formation aux plans audiovisuel, biblique et théologique, auprès de la faculté de théologie de Lille, à l’Institut de formation de Catéchèse pour adultes (IFAC). L’étudiant diplômé trouvera alors au centre de formation permanente de son diocèse le complément de formation au discernement pastoral et à la vie diocésaine.

L’équipe de fondation de Mess’AJE
Bulletin Mess’AJE Hors Série, février 1996